Douter mais essayer

Nous sommes tous différent

Que ce soit sur des blogs, que ce soit dans des livres ou dans n’importe quel type de conseils… Ils ne seront pas forcément adaptés à vous. Pourquoi? Car nous sommes absolument tous différents. Biologiquement et aussi psychologiquement. Que ce soit nos hormones, nos gènes, notre expérience de vie, tout fait que nous avons beau être 7 milliards sur terre, nous sommes tous différents. Le jour où nous aurons colonisé d’autres planètes si nous y parvenons, et que nous serons 100 mille milliards d’êtres humains, il y en aura toujours aucun d’identique. Aucun.

Il faut bien comprendre que c’est fondamental de le savoir et de bien l’avoir en tête, je sais bien que vous le saviez déjà, mais l’important c’est de bien comprendre que même s’il existe des “solutions miracles” à certains problèmes, ils seront peut-être efficaces pour certains et pas du tout pour d’autres.

L’école, une méthode efficace pour tous?

Prenons l’exemple qui personnellement me parle le plus. Dans notre société, l’école est obligatoire à partir de 3 ans. Nous restons à l’école jusque 16 ans minimum, et ça va à bien plus quand on fait des études. A l’heure actuelle, nous sommes tous soumis à une méthode fixe. C’est à dire, on est dans une classe, on apprend, on révise, on passe toute sorte de tests. Puis nous sortons avec un ou des diplômes. Est-ce que c’est une méthode universelle? Le but de l’école est d’apprendre à des millions d’enfants, tous différents, donc logiquement c’est une méthode universelle….

Sauf que, ce n’est pas du tout le cas. Le système d’éducation français est même à côté de la plaque en réalité dans son objectif. Vous et moi avons été à l’école n’est-ce pas ? Qu’avez-vous tiré de cette expérience ? Peut-être qu’elle a été bonne, vous avez appris pleins de choses qui vont vous servir dans votre vie. Mais la réalité, la très grande majorité vont apprendre 90 % de choses qui serviront dans 1 % de leur vie voir qu’ils auront complètement oublié. Les théorèmes, ça vous parle ? Avez vous réussi à bâtir une maison avec ça ? Vous ne vous en êtes plus jamais servis soyez honnête 🙂

En quoi l’école rate son objectif?

Je me suis longtemps demandé « pourquoi on reste dans un système qui fonctionne si mal ». Et la meilleure réponse que j’ai pu trouver c’est que le système est beaucoup trop long à évoluer. C’est une réponse personnelle bien sûr, mais ça explique énormément d’incohérence avec le système scolaire. L’école a pour but de faire de vous de bons travailleurs salariés et c’est tout.

À aucun moment on ne vous apprend à apprendre, à aucun moment on vous apprend à être créatif (les cours de musique et d’art plastique sont créatifs ? pas avec la méthode scolaire), à aucun moment on vous apprend à entreprendre. Vous êtes simplement guidé, vous devez être sage et « réussir » votre cursus.

Quelle est l’école la plus efficace?

Auto-éducation par la lecture

En 1 mot: L’autoéducation. C’est la forme la plus puissante d’éducation. Évidemment, on ne peut pas faire de l’autoéducation avec des enfants, je dirai que c’est vraiment possible vers les 16 ans, quand on développe un avis critique et une meilleure réflexion. Je pense que si vous lisez cet article c’est que vous êtes en âge à l’autoéducation. C’est d’ailleurs ce que vous faites, vous êtes en train de lire des informations qui seront susceptibles de vous servir vraiment.

Pas comme ce fichu théorème qui ne vous rappelle que des mauvais souvenirs, n’est-ce pas ? Et que dire des verbes irréguliers ? L’école n’est pas capable de vous apprendre à être bilingue en plus de 10 ans d’enseignement, comment expliquez-vous que des formations existe en ligne et permettent de parler anglais en 6 mois ? D’ailleurs, je suis une de ces formations, et je ferai un long rapport sur ce blog, si cela vous intéresse quand je serai moi-même bilingue :).

Corrigé l’incohérence de l’école soit même

Nous avons vu que nous sommes tous différents et que nous avons donc besoin de méthodes différentes pour apprendre. Oublions le passé, le système de l’école est un trop gros problème. Avoir conscience que l’école est inefficace est déjà un très bon point. Cela va vous permettre de ne plus être dépendant de ce système et de prendre en main votre propre éducation.

La meilleure méthode que j’ai pu trouver pour augmenter mon niveau intellectuel et même mon bonheur général, ça a été de m’émanciper de cette croyance limitante. La croyance, que l’école va le mieux nous apprendre. Pour remplacer cette croyance, j’ai donc appris moi-même.

Apprendre seul sans personne?

Se faire aider par les autres

Évidemment, l’autoéducation n’est pas d’apprendre seul. C’est apprendre, ce que vous voulez apprendre. Avec un ou plusieurs experts pour chaque sujet dans lequel vous aimeriez progresser. C’est tout de suite plus motivant et excitant que ce que propose l’école, non ? Suivre un cursus prédéfini alors que nous sommes tous différents n’est simplement pas réaliste. La magie de notre époque permet enfin d’apprendre par de vraies méthodes (jamais enseigné à l’école), des choses qui nous intéressent vraiment.

Comment trouver des experts pour apprendre?

Des experts, il y en a partout. Comment les trouver ? On peut commencer sa recherche sur Internet. Via les blogs, vous pouvez vous connecter avec des experts ou au moins commencer à orienter vos recherches. Les livres sont également une excellente source d’information et d’apprentissage. C’est même le cran au-dessus, car les informations sont mieux organisées. Pour trouver de bons livres, Internet peut vous aider à vous orienter. J’en conseillerai moi-même régulièrement sur ce blog.

Grâce aux formations, si vous vous connectez avec de bons experts, les formations sont pour moi la meilleure source d’information, c’est le cran au-dessus des livres. Ça rassemble la puissance d’un livre avec le passage à l’action qui va bien. Cela facilite grandement l’application du contenu, chose plus difficile avec un livre.

Ce sont trois bonnes sources d’information et d’éducation, mais comme tout, faites simplement attention à prendre le contenu de qualité qui vous correspond le mieux

Le piège de l’éducation

Exactement comme avec l’école, nous sommes tous différents. Un bon livre pour quelqu’un ne sera pas forcément un bon livre pour un autre. Il y a bien quelques conseils qui peuvent profiter à tous, mais il faut savoir faire la part des choses et l’adapter à votre sauce. C’est fondamental. Un exemple concret de ma propre expérience :

Je suis salarié en logistique et je fais les 2/8. C’est-à-dire qu’une semaine sur deux je suis du matin et une semaine sur deux de l’aprèm. J’ai tenté de commencer la musculation, un conseil donné par beaucoup dans ce secteur est d’absolument dormir 8 heures par jour. J’ai forcé pour appliquer ce conseil, mais un gros problème dont on ne m’avait pas parlé c’est le rythme chronobiologique. Jean Yves Ponce nous explique dans son livre Concentraction que de par les flux hormonaux, nous avons une horloge interne.

Quand vous travaillez 1 semaine sur 2 avec deux posts différents à chaque fois, c’est simplement impossible de respecter les 8 heures de sommeil et pendant longtemps je me suis fait plus de mal que de bien à me forcer à suivre cette indication. C’est pourquoi il faut être prudent et apprendre auprès des bonnes personnes et plus importants encore, nous allons le voir tout de suite….

La potion magique pour contourner les pièges

Maintenant que vous avez bien compris que nous sommes tous différents et que nous avons besoin d’une éducation propre à chacun, je vous donne le conseil qui peut se donner à absolument tout le monde, celui qui va vous permettre de ne pas tomber dans des conseils qui soi-disant marchent pour tous et qui enfaîte ne marchent pas pour vous.

Comment je me suis libéré de l’emprise de mes croyances limitantes?

Ce qui m’a amené jusqu’ici, c’est un conseil que j’ai lu et qui m’a amené à écrire cette page et même ce blog. Un conseil qui m’a permis de me libérer de mes croyances, de me lancer dans la lecture tellement il était puissant et qui en plus, peut être donné à absolument tout le monde

Idée de changement

Etre un bon sceptique

Août 2019, je découvre un livre qui va changer ma vie. Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études de Olivier Roland. Premier conseil: être un bon sceptique. Boom, en quelques minutes de lectures, claque monumentale. Alors, que veut dire être un bon sceptique ?

Je doute mais je vais essayer quand même

C’est bien simple, vous avez de nombreux conseils par-ci par-là, mais vous ne savez pas si c’est pour vous ou non. Première chose à faire, c’est d’analyser ce que le conseil pourrait vous apporter. Par exemple. L’idée de faire un planning dans votre vie personnelle serait susceptible de vous intéresser.

Qu’est-ce qu’un planning peut vous apporter ? Peut-il vous aider à avoir une meilleure vie ou tout simplement être une bonne astuce. Attitude du bon sceptique : Il va chercher les arguments sur ce que pourrait apporter un planning. Sur YouTube ou sur un blog, on va par exemple retomber sur une vidéo qui explique les bienfaits de faire un planning.

Super, intéressant, ça peut faire effectivement gagner du temps, je pensais que c’était réserver à mon travail… Je vais essayer ! Adoptez simplement le planning pendant par exemple une semaine et voyez si ça vous apporte vraiment quelque chose ou si ce n’est pas adapté pour vous.

Ne pas se fier à sa première impression

C’est important de ne pas sauter sur la réaction du mauvais sceptique. « Un planning chez moi? Les gens sont vraiment cons, ça va juste les abrutir à suivre un programme tout fait ». En ce qui concerne le planning, il y a de très nombreux bienfaits à en avoir un et je pourrai argumenter là-dessus sur un article entier. C’est seulement après qu’il est bon de juger si ça mérite d’être testé par vous. Peut être que ça ne vous correspondra vraiment pas et vous serez peut être plus attiré par une organisation type To-Do liste ou quoique ce soit d’autres, soyez curieux d’essayer.

Vous êtes votre seul juge

Peu importe ce qu’on vous dit ou les croyances qu’on essaye de vous implémenter. C’est vous et vous seuls qui êtes en capacité de juger si oui ou non quelque chose est fait pour vous. C’est votre vie donc ne laissez personne dicter les choses contre votre volonté. Il est par contre très très intéressant de piocher des conseils bons pour ce que vous voulez faire ou qui vous voulez être. Nous revenons toujours à la même conclusion : essayez pour être sûr.

La puissance que m’a apporté cet état d’esprit

Oui, c’est tout un état d’esprit de remettre en cause tout ce qu’on lit ou ce qu’on apprend pour savoir si c’est adapté à nous ou non. Ça m’a apporté… tout un changement de vie. J’avais énormément de croyances limitantes, il y a seulement 1 an de cela, pas une seconde j’aurai pensé à ouvrir un blog. Pas une seconde. Trop compliqué, pas assez bon. Puis bon, je suis qu’un simple salarié en manutention, pourquoi irais-je imaginer une seconde une meilleure vie ?

J’ai dépassé toutes mes croyances, car j’ai implanté en moi la croyance que tout était possible. Une croyance qui va me propulser plutôt que me rabaisser. Le fait de douter, mais d’essayer… et de constater des résultats de malades crée un cercle vertueux. Une croyance brisée à amener chez moi un effet domino qui à reprogrammé tout mon système interne.

Créez VOTRE changement

Je ne demanderai jamais de suivre mon parcours. Simplement, si vous suivez ne serait que le conseil d’être un bon sceptique, ça serait déjà énorme. Le but de cet article c’est d’apporter du changement à une vie qui ne vous correspond plus et de vous réappropriez une vie plus épanouissante. Si vous avez un travail qui ne vous correspond plus ou une vie personnelle peu épanouissante, je veux vous faire germer l’idée que…eh bien si, c’est bien possible de la changer. Avec des outils, des méthodes, un état d’esprit…. qui VOUS correspond pour aller où VOUS voulez.

Et si j’ai déjà une vie qui me plaît?

Alors félicitation, je rencontre très peu de personnes pouvoir prétendre d’avoir une vie épanouissante et avec tous les besoins remplis. J’estime en tout cas à notre époque qu’il est très difficile d’identifier ses besoins, de comment y répondre, d’avoir des croyances qui nous correspondent vraiment… Prenons l’exemple du besoin de liberté que beaucoup aspire et qu’ils n’arrivent pas à le combler, c’est normal, c’est l’un des besoins les plus compliqué à assouvir, ne serait-ce que de part les réseaux sociaux qui aspirent notre concentration et activent notre dopamine (hormone du plaisir) à nous rendre accros (quand même 37 millions d’actifs sur Facebook en 2019) et nous bouffent notre liberté contre la volonté de beaucoup.

Heureusement qu’il y a des outils pour booster notre volonté, encore faut-il le savoir. Et je ne parle pas du travail salarial qui nous bouffe 35 heures de notre semaine. Et dans la réalité (je suis moi-même salarié) il y a souvent des heures supplémentaires et tout le temps de trajets en plus, les conflits, les problèmes qui parfois remontent jusqu’à notre vie personnelle (ne serait ce que d’y penser). Si vous avez un travail épanouissant, et je vous le souhaite, c’est du temps qui compte comme du plaisir, mais… soyons honnête, à notre époque, c’est une minorité. En cause, tout notre système mal fichu. Et dans tous les cas, si je peux tout de même vous apportez des informations en plus de si vous avez une vie épanouissante alors je serai ravi 🙂

Comment bien utiliser le bon scepticisme?

Réflexion sur la réussite

Maintenant que nous avons vu l’importance d’être un bon sceptique, il est temps de voir comment prendre sa vie en main avec. Il faut identifier ce que vous voulez vraiment, ayez la confiance nécessaire en vous pour adopter la puissance du bon sceptique dans votre vie.

Quand vous aurez identifié le changement que vous voulez apporter à vos vies, il est alors bon de vous connecter à tous les experts qui seront susceptibles de vous apporter des informations et d’adopter l’attitude du bon sceptique. Trouvez des blogs, puis des livres et si vous voulez aller plus loin, trouvez des formations. Prenez le temps d’apprendre.

Que l’on me donne six heures pour couper un arbre, j’en passerai quatre à préparer ma hache. Abraham Lincoln 

Il est pour moi indispensable d’apprendre avant de se lancer.

Passez à l’action

Je vous invite maintenant à appliquer dès au aujourd’hui l’attitude du bon sceptique. Questionnez-vous régulièrement. Si vous avez une première réaction à chaud, à l’ancienne (mauvais sceptique), prenez le temps de respirer puis de reconsidérer à prendre l’attitude du bon sceptique. Ne culpabilisez pas si ça ne prend pas au début, revenez sur cet article pour vous attribuer l’habitude de cet état d’esprit. Car même cela s’apprend.

J’espère que cet article vous à plu, vous êtes libre en commentaire de me faire savoir si vous adoptiez déjà l’attitude du bon sceptique, si oui qu’est ce que cela vous a apporté et sinon, allez-vous adopter cette attitude ?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire